Norsk Hydro armé pour participer à la consolidation du secteur

— 

Le producteur norvégien d'aluminium a publié un bénéfice net au troisième trimestre en chute de 92% (à 233 millions de couronnes soit 26,5 millions d'euros) sous l'effet de la crise qui devrait encore peser sur les comptes dans les trimestres à venir. Une baisse importante alors que le chiffre d'affaires ne s'érode, lui, que de 1% à 21,8 milliards contre 22 milliards au troisième trimestre 2007.

"La crise financière internationale et les incertitudes sur le marché mondial des matières premières ont affecté nos résultats du troisième trimestre et continueront ainsi dans les trimestres à venir", a déclaré Eivind Reiten, le directeur général de Norsk Hydro dans un communiqué. Mais Norsk Hydro s'estime bien armé pour l'avenir, grâce notamment à un montant élevé de liquidités lié à la cession de ses activités hydrocarbures à son compatriote Statoil il y a un an.

"Notre solide position financière et nos performances opérationnelles robustes sont encore plus appréciables dans l'environnement difficile d'aujourd'hui, nous permettant de saisir les opportunités de croissance qui pourraient apparaître", a précisé Eivind Reiten. Norsk Hydro, qui est pour l'instant resté à l'écart des grandes manœuvres observées récemment dans le secteur des métaux, pourrait ainsi tenter de profiter de la chute généralisée des Bourses pour se joindre à bon marché au mouvement de consolidation.