La gestion d'actifs de Barclays résiste

E24

— 

A l'instar de l'ensemble du groupe, la division de gestion d'actifs de Barclays s'est relativement bien sortie du piège de 2008. Les frais et commission de gestion de Barclays Global Investors ont diminué de seulement 1%, à 1,91 milliard de livres, grâce à un volume d'actifs sous gestion stable à 1,04 milliard de livres. Un signe de confiance des clients qui contraste avec les mouvements observés chez d'autres professionnels du secteur, le franco-américain Lazard ayant par exemple accusé une baisse de 36% de ses actifs sous gestion l'an dernier.

Les encours sous-gestion de Barclays Global Investors ont notamment bénéficié d'une collecte dynamique. La division a ainsi enregistré un flux net de 61 milliards de livres d'actifs en 2008, soit 19 milliards de mieux que sur l'ensemble de 2007. Cette manne a permis de contrebalancer un effet de marché négatif de 299 milliards de livres, lié à la déconfiture des places financières. Le groupe précise en outre avoir enregistré des mouvements de change favorables pour 234 milliards de livres. La devise britannique s'est en effet dépréciée de 8% par rapport au dollar, explique Barclays.

Conséquence, les bénéfices nets de la branche se sont relativement bien tenus. Barclays Global Investors a vu son résultat net avant impôt diminuer de 19% l'an dernier, à 595 millions de livres, contre -14% pour le profit avant impôt de l'ensemble de la banque.