UBS recrute à prix d'or

— 

UBS, dont l'image a été ternie par la crise du subprime et plusieurs scandales dont l'affaire Madoff, tente de redorer son blason en recrutant de nombreux courtiers qu'elle "pique" à ses concurrents Merrill Lynch, Morgan Stanley et Citigroup.

La banque suisse aurait recruté 400 courtiers pour renforcer son réseau de 8.000 employés au cours des derniers mois, selon le Financial Times qui cite des documents et des sources internes à l'établissement.

Elle se montre particulièrement généreuse proposant jusqu'à 260% des profits réalisés par certains courtiers si ces derniers la rejoignent. En moyenne, les superbonus proposés se situeraient entre 200% et 220%, affirme le quotidien. En recrutant des courtiers, la banque espère dynamiser ses activités de gestion de fortune, domaine dans lequel elle fait partie des leaders mondiaux.

Mais c'est bien la seule activité où la banque s'autoriserait de telles largesses. Touchée de plein fouet par la crise financière, UBS a engagé d'importantes mesures de réduction de coûts.

UBS doit publier ses résultats mardi 10 février, et devrait afficher une perte nette de 17,9 milliards de francs suisses au titre de l'exercice 2008 après une perte de 4,2 milliards en 2007, selon le consensus Thomson Reuters.