Satyam va vendre 51% de son capital

E24 avec AFP

— 

Deux mois après l'éclatement d'un scandale de fraude comptable d'un milliard de dollars, Satyam Computer Services, quatrième groupe indien d'informatique, va vendre 51% de son capital. Le conseil d'administration nommé par le gouvernement indien va "lancer le processus pour inviter (les offrants) à exprimer leur intérêt". Le gendarme de la Bourse en Inde (Securities and Exchange Board of India, Sebi) a précisé avoir approuvé la vente de 51% du capital de Satyam en deux phases. L'acheteur éventuel devra acquérir d'abord 31% d'actions nouvellement émises, puis fera une offre publique d'achat sur 20% du capital.

L'ex-fleuron des services informatiques indiens se bat depuis deux mois pour sa survie financière: le fondateur et président de Satyam, B. Ramalinga Raju, avait démissionné le 7 janvier en avouant une escroquerie de plus d'un milliard de dollars dans les comptes de son groupe. Il avait alors révélé avoir falsifié les bilans de Satyam -basée à Hyderabad (sud) et cotée à Bombay et à New York- et fait artificiellement gonfler les bénéfices sur plusieurs exercices. L'homme est aujourd'hui en prison.

Une nouvelle direction a été mise en place, laquelle a chargé les cabinets KPMG et Deloitte de refaire tous les comptes. D'après des experts, il faudra des mois pour mesurer l'ampleur de la fraude qui a ébranlé le modèle capitaliste indien.