La nouvelle Alitalia a pris son envol

E24 avec AFP

— 

Décollage réussi. Les premiers avions de la nouvelle Alitalia ont pris leur envol mardi matin 13 janvier, au lendemain de l'annonce de l'alliance avec Air France-KLM. La compagnie n'a changé ni de logo ni de nom.

Les premiers avions à avoir décollé, après une courte suspension des opérations de la compagnie dans la nuit pour que l'aviation civile puisse effectuer des contrôles techniques, ont été un Palerme-Rome et un Milan-Sao Paolo à 06h10. Le lancement de la nouvelle Alitalia "se passe bien", a déclaré Vitaliano Turrà, directeur de l'autorité de l'aviation civile pour l'aéroport de Rome-Fiumicino.

A l'aéroport milanais de Malpensa, des salariés ont néanmoins organisé une manifestation dans les aires d'enregistrement pour défendre l'avenir de cet aéroport. Les salariés souhaitent que de nouvelles compagnies s'installent à Malpensa pour compenser la diminution des vols de la nouvelle Alitalia. Des assemblées générales du personnel organisées pourraient perturber le trafic, a rapporté l'agence Ansa.

A Rome-Fiumicino, une manifestation du syndicat autonome SDL, qui est opposé à la reprise d'Alitalia par des patrons italiens réunis au sein de la Cai, était également prévue.

La menace d'assemblées générales dans un grand nombre d'aéroports a cependant été levée après de nouveaux accords sur les conditions de travail trouvés lundi soir entre la compagnie Cai et les syndicats.

Pour justifier le choix d'Air France-KLM, l'administrateur délégué d'Alitalia a indiqué que Lufthansa, également sur les rangs, voulait "plus de 25%" du capital d'Alitalia et une "fusion déguisée". Lufthansa "n'a jamais fait d'offre" formelle et "voulait de toute façon une part supérieure à 25%", a déclaré Rocco Sabelli dans un entretien avec le quotidien La Stampa. Air France-KLM s'est "montrée plus déterminée" et a "accepté d'avoir un rôle minoritaire", a-t-il indiqué.

A Paris, le titre Air-France KLM était en légère hausse mardi matin, évoluant à contre-courant du marché. Vers 11h, l'action Air-France KLM grignotait 0,35% dans un marché en recul de 2,02%.