Faute de gaz, PSA gèle la production de son usine slovaque

E24 avec AFP

— 

La bataille du gaz a des conséquences bien réelles. Le constructeur automobile français PSA va arrêter dès jeudi matin la production de son usine à Trnava (ouest de la Slovaquie) pour une durée indéterminée, faute de gaz, suite aux restrictions mises en place par les autorités slovaques, a-t-il annoncé mercredi. Les autorités slovaques ont mis en place "un plan d'urgence qui impose aux plus grandes entreprises présentes dans le pays de se mettre en hors-gel (de ne pas utiliser le gaz pour la production, ndlr) pour une durée indéterminée", a déclaré à l'AFP un porte-parole du groupe PSA. L'usine, qui produit la Peugeot 207 et la Citroën C3 Picasso bientôt commercialisée, emploie 3.300 personnes.

Faute d'un accord entre Russes et Ukrainiens sur les prix pour 2009 et sur des arriérés de paiement, les livraisons de gaz acheminées de la Russie vers l'Europe via l'Ukraine ont été totalement coupées, perturbant surtout l'approvisionnement de pays d'Europe orientale, comme la Bulgarie et la Hongrie. Le Premier ministre slovaque Robert Fico a menacé mercredi à Bratislava de relancer la centrale nucléaire de Jaslovske Bohunice (ouest), récemment arrêtée conformément aux engagements pris avant l'intégration du pays à l'UE, si la coupure de gaz russe continue.

Membre de l'UE depuis 2004, la Slovaquie dépend à plus de 98% des importations de pétrole et de gaz russes qui transitent via l'Ukraine, pays frontalier. Depuis la fermeture de la seconde tranche de Jaslove Bohunice, l'ancien pays communiste, qui fut longtemps un exportateur d'électricité, est obligé d'importer quelque 20% de sa consommation. En outre, le numéro un mondial de l'acier ArcelorMittal a également dû arrêter temporairement la production de son site de Zenica en Bosnie, en raison d'une réduction de son approvisionnement en gaz russe. Cependant, le groupe a précisé qu'il n'y avait pas d'autres sites affectés par la réduction d'approvisionnement en gaz de l'Europe.