Steve Jobs reconnaît être malade mais reste à la tête d'Apple

E24 avec AFP

— 

Steve Jobs est malade. C'est officiel. Le patron du fabricant d'ordinateurs Apple, Steve Jobs, a annoncé lundi 5 janvier qu'il était sous traitement pour mettre fin à un "déséquilibre hormonal" qui l'avait fait fortement maigrir, en précisant qu'il entendait rester PDG de la société. Le cours de l'action Apple est soudainement remonté à cette annonce.

"Comme beaucoup d'entre vous le savent, j'ai perdu du poids tout au long de 2008. La raison en était un mystère pour moi et mes médecins (...) Heureusement, après des analyses supplémentaires, mes médecins pensent avoir trouvé l'explication: un déséquilibre hormonal qui m'a 'volé' les protéines dont mon corps a besoin pour être en bonne santé", a expliqué Steve Jobs dans une lettre ouverte à la "communauté d'Apple". Steve Jobs, à la tête du groupe depuis onze ans, a précisé que le traitement "relativement simple" devrait lui permettre de reprendre son poids normal vers le printemps. "Cela fait onze ans que je me donne tout entier à Apple. Je serai le premier à prendre mes responsabilités et à dire à notre conseil d'administration si je ne peux plus remplir mes fonctions de PDG d'Apple. J'espère que la communauté d'Apple me soutiendra durant ma convalescence, et qu'elle sait que je donnerai toujours la priorité à ce qu'il y a de mieux pour Apple", a précisé M. Jobs, en précisant que ce communiqué représente "plus qu'(il) ne voulait dire, et tout ce qu'(il va) dire à ce propos".

Cette annonce intervient alors que s'ouvre le MacWorld, grand rendez-vous annuel des fans du groupe informatique Apple. Le salon s'ouvre ce lundi à San Francisco pour se terminer vendredi. Les rumeurs courraient depuis plusieurs semaine sur l'absence de Stve Jobs. La traditionnelle présentation des nouveaux produits habituellement orchestrée par le patron d'Apple doit être faite mardi 6 janvier par un autre dirigeant du groupe, Phil Schiller.

Depuis le premier Macworld en 1985, Steve Jobs profitait de ce rendez-vous pour dévoiler aux passionnés de la marque les nouveaux produits du groupe, comme les iPods, les iPhones et autres ordinateurs portables Macbook Air. La dernier Macworld avait remporté un record d'affluence avec près de 50.000 visiteurs.

Ce sera par ailleurs la dernière année qu'Apple exposera à Macworld. Les spécialistes du secteur estiment que ce salon n'est plus adapté à l'entreprise qu'est devenue Apple: un monstre de l'informatique et de l'électronique grand public, dont les contingences industrielles ne sont pas forcément compatibles avec le repaire de passionnés que constitue MacWorld. La firme minimise de son côté l'importance donnée à son retrait, affirmant que ses boutiques et ses sites Internet lui permettent de rester en contact avec ses fans, tout en économisant le coût d'un salon.