La SEC enquête sur Apple après la maladie de Steve Jobs

E24 avec AFP

— 

Les autorités boursières américaines (SEC) ont ouvert une enquête sur le groupe Apple, en réaction à l'annonce d'un long congé maladie de son dirigeant Steve Jobs, quelques jours après la diffusion d'informations rassurantes sur sa santé, selon le Wall Street Journal . L'édition en ligne du quotidien économique a cité mercredi "une personne familière avec le dossier" pour affirmer que l'enquête porte spécifiquement sur la stratégie de communication d'Apple sur la santé de Steve Jobs.

Le cours de l'action avait bondi au début du mois lorsque le groupe informatique avait diffusé un courriel de

Steve Jobs
affirmant que sa maigreur frappante était due à un simple "déséquilibre hormonal" exigeant un traitement médical "simple". Il s'était effondré la semaine dernière lorsque Steve Jobs avait reconnu que ses problèmes de santé étaient "plus complexes" qu'il ne l'avait cru, et qu'il allait devoir prendre un
congé maladie
jusqu'à la fin juin.

Steve Jobs a été opéré d'un cancer du pancréas en 2004. Les rumeurs sur sa santé se multiplient depuis qu'il est apparu très amaigri en juin pour présenter la dernière version du téléphone vedette de la société, le iPhone. Depuis lors, il a renoncé à se rendre au début du mois au salon MacWorld de San Francisco (Californie), consacrée aux produits compatibles avec ceux de la société à la pomme.

Le titre Apple progressait de 2,34% à 80,03 dollars mercredi à la mi-journée, bien loin des 94,58 dollars enregistrés le 5 janvier, au soir des premières informations rassurantes sur la santé de Steve Jobs.