Credit Suisse attaqué

E24 avec AFP

— 

De petits épargnants de Credit Suisse, lésés par la faillite de la banque d'affaire américaine Lehman Brothers, préparent une "class action" (action de groupe) devant la justice suisse pour réclamer un dédommagement, selon la presse dominicale helvétique. "Nous préparons une action de groupe d'après les règles suisses", a affirmé l'avocat d'affaires, Daniel Fischer, dans un article de la Sonntagszeitung. "Les victimes ont peur de la puissance de Credit Suisse mais ne craignent pas une démarche en justice", a-t-il ajouté. Une action groupée, telle qu'elle est pratiquée aux Etats-Unis, n'est pas possible selon le droit suisse, mais l'avocat compte inonder les tribunaux de centaines de plaintes identiques, espérant ainsi que la justice décide de les regrouper.

Selon Gabriela Fischer, représentante de l'association d'entraide regroupant les épargnants lésés, ses 350 membres ont perdu 17 millions de francs suisses (11,4 millions d'euros) dans des produits structurés de Lehman Brothers. Au total, estime le journal, les épargnants suisses ont vu s'envoler 700 millions dans la faillite de la banque américaine.

Les épargnants reprochent à Credit Suisse de les avoir mal informés en ayant été poussés à placer leur argent dans des investissements à capital garanti de Lehman Brothers. Les clients estiment également qu'il leur a été caché le fait que l'émetteur garantissant leurs fonds était la banque américaine et non Credit Suisse.

Face à la vague de protestation, l'établissement helvétique a proposé de négocier individuellement avec ses clients, proposant de rembourser ceux qui avaient placé plus de 50% de leur capital et moins de 500.000 francs suisses dans des produits financiers de Lehman Brothers. Mais selon Mme Fischer, "plus de 95% des 350 victimes n'ont pas reçu de dédommagement".