La Matmut perd 20 millions chez ADI

E24 avec AFP
— 

 C'est le directeur général adjoint de la mutuelle d'assurance qui    l'a lui-même reconnu. "La Matmut devrait perdre 20 millions    d'euros suite à la dépréciation de la valeur de la société ADI, où elle est    majoritaire avec 50,19% du capital", a indiqué Arnaud Chneiweiss à la    suite d'un article de Libération sur le sujet. Mais, a-t-il    assuré, la Mamut "espère toujours être bénéficiaire en 2008 même    si ce ne sera pas à la hauteur des 70 millions de bénéfices de 2007". 

 "Aucun de nos sociétaires ne va perdre un euro dans cette affaire car la    Matmut est une des sociétés les plus solvables du marché français de    l'assurance avec un milliard de fonds propres", a-t-il affirmé. Pour la    Matmut, "la gestion alternative de produits dérivés va s'arrêter",    a annoncé Arnaud Chneiweiss, même si celle-ci lui a permis dans le passé    d'empocher de substantiels bénéfices.  

 La Matmut envisage également de rapprocher ADI de OFI, une autre société de    gestion de fonds dont elle est actionnaire à 48,3% à égalité avec la Macif,    une autre mutuelle d'assurances. D'autre part, selon le directeur adjoint de    la Matmut, un plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) va être mis en place chez    ADI qui visera la moitié des employés.  

 ADI a dû fermer cinq fonds sur les 47 qu'il gère, avait précisé mercredi à    l'AFP Eric Bonnet, directeur général de la société de gestion, qui emploie    130 personnes. "En revanche la société ADI se porte bien et reste,    elle, bénéficiaire", avait-il assuré.  

 Les difficultés d'ADI s'expliquent, selon Arnaud Chneiweiss, par le fait    qu'une partie de ses fonds étaient placés en obligations ou dans des    produits vendus par la banque d'affaires américaine Lehman Brothers, mise en    faillite en septembre.