Sous la pression du fisc américain, UBS va fermer 19.000 comptes

E24 avec AFP

— 

La banque suisse UBS va fermer 19.000 comptes ouverts discrètement à l'étranger par des ressortissants américains. Cette mesure ferait suite aux pressions du fisc des Etats-Unis qui suspecte que ces comptes ont permis à leurs détenteurs d'échapper à l'impôt, affirme vendredi 9 janvier le New York Times. Dans un certain nombre de cas, le fisc estime que ces comptes ouverts chez UBS ne servent pas seulement à échapper à l'impôt, mais aussi à blanchir de l'argent.

Les actifs détenus sur ces comptes seront transférés à d'autres banques ou à d'autres divisions d'UBS. La banque pourra aussi envoyer un chèque aux détenteurs de comptes. Dans les deux cas, les enquêteurs du fisc américain disposeront de documents permettant d'étayer leurs accusations. Les clients visés pourront choisir d'encaisser leur chèque, en alertant le fisc, ou de ne pas le faire et alors de perdre leur avoir. Ils pourront aussi déposer leur argent sur un nouveau compte étranger, sous réserve de déclarer au fisc les sommes supérieures à 10.000 dollars.

UBS, la plus grande banque privée mondiale, s'est engagée en juillet à ne plus ouvrir de comptes étrangers non déclarés aux ressortissants américains. Le fisc des Etats-Unis estime que l'établissement helvétique a aidé des Américains à dissimuler 18 milliards de dollars, ce qui se traduit par une moins-value fiscale pour l'Etat américain de 300 millions de dollars par an.