Le Congrès s'interroge sur la SEC

E24 avec AFP

— 

L'inspecteur chargé d'enquêter sur les dysfonctionnements de la SEC, le régulateur boursier américain, dans l'affaire Madoff, a promis d'aller vite et droit au but. Interrogé devant le Congrès américain, l'inspecteur général David Kotz a assuré aux députés qu'ils pouvaient espérer "un rapport sur cette question sans avoir à attendre quelque chose qui fasse 500 pages et arrive dans des années".

"Je comprends les inquiétudes concernant la crédibilité de la SEC. Tout ce que je peux faire, c'est de découvrir ce qui s'est passé, faire état a posteriori des défaillances qui ont été en cause dans cette affaire, et ensuite déterminer ou faire des recommandations sur les mesures qui devraient être prises en conséquence", a-t-il expliqué.

Les parlementaires ont pointé plusieurs zones d'ombres concernant les défaillances de la SEC. Certains ont rappelé que la presse avait émis des doutes sur la réussite insolente du fonds de Madoff sans alerter outre mesure la SEC. Autre question: pourquoi la petite taille du cabinet d'audit qui validait les comptes n'était-elle pas un signe d'alarme? L'inspecteur devra aussi tirer au clair le fait que l'un des ex-inspecteurs de la SEC a épousé une nièce de Bernard Madoff, ce qui aurait pu ralentir l'enquête. Enfin, l'inspecteur devra rapporter si la stature et la réputation de Madoff ont eu un impact sur le laxisme de la SEC.