George Bush demande les 350 milliards restants du plan de sauvetage

E24 avec AFP

— 

Le président américain sortant George W. Bush a demandé lundi 12 janvier formellement au Congrès, au nom de son successeur Barack Obama, le déblocage de la deuxième moitié d'un fonds de 700 milliards de dollars constitué face à la crise financière, selon un document officiel. George W.Bush a fait cette demande par un message adressé au Congrès et publié par la Maison Blanche, qui avait annoncé plus tôt l'intention du président sortant de prendre l'initiative extraordinaire d'agir à la demande et au nom de son successeur, Barack Obama.

Dans un rapport à l'appui de la demande envoyée au Congrès, l'administration dit demander que soit débloquée la deuxième moitié du TARP (Troubled Assets Relief Program, ou Plan de sauvetage des actifs à risques) "à la demande du président élu", et dit croire que soumettre cette demande "en ce moment est cohérent avec la nécessité persistante de promouvoir la stabilité des marchés financiers".

Le document souligne que les 350 milliards de dollars ne seront pas déboursés, ni même affectés dans les derniers jours restant à l'administration Bush avant la passation de pouvoirs le 20 janvier. Il s'agit de faire en sorte que les fonds soient "disponibles tôt sous la prochaine administration", dit-il. L'administration Bush dit s'attendre à ce que l'administration Obama utilise une partie des fonds pour un programme visant à réduire les saisies immobilières.