Alcoa supprime plus de 15.000 emplois et réduit sa production

E24 avec AFP

— 

Alcoa, le leader mondial d'aluminium vient d'annoncer la suppression de 13.500 emplois dans le monde, soit une réduction de 13% de ses effectifs. En outre, "le groupe a également institué un gel mondial des salaires et des embauches", a-t-il indiqué dans un communiqué.

Ce plan social, qui s'accompagne en outre de la disparition de 1.700 postes d'intérimaires, est l'un des volets d'un vaste plan de restructuration annoncé en novembre, qui prévoit une réduction de 350.000 tonnes par an de la production d'aluminium du groupe.

Pour couvrir le coût de cette restructuration, Alcoa va passer de 900 à 950 millions de dollars de provisions après impôts dans ses résultats du quatrième trimestre 2008, attendus le 12 janvier."Le programme de restructuration et de désinvestissement doit selon nos prévisions permettre l'économie de 450 millions de dollars avant impôts en rythme annuel", d'après le producteur d'aluminium.

Par ailleurs, l'Américain va "arrêter tous les investissements productifs non essentiels", ce qui aboutira à une réduction de moitié de ses dépenses d'investissements cette année par rapport à la précédente. Ses investissements prévus au Brésil, soit 750 millions des 1,5 milliard de dollars qu'il veut investir en 2009, ne sont toutefois pas menacés.

Alcoa veut également diversifier ses fournisseurs de matières premières, avec pour but d'abaisser ce coût de 20%, et signer des contrats à long terme pour la fourniture d'énergie, à l'instar de ce qu'il a fait au Québec en décembre. "C'est une époque exceptionnelle, qui exige de la vitesse et de la résolution pour affronter le ralentissement économique actuel, et de la flexibilité et de la visibilité pour être préparé aux incertitudes sur nos marchés", a commenté le PDG du groupe Klaus Kleinfeld.