Orange développe son offre en matière de sports et de cinéma

— 

La guerre entre Orange et Canal+
continue. La filiale de France Télécom, qui a lancé sa chaîne de football en août dernier et ses chaînes de cinéma en novembre, va développer cette année ses offres de télévisions payantes dans les deux domaines, en se diversifiant notamment vers d'autres sports. Présentant lundi 9 février à la presse l'offre de contenus du groupe, Jean-Bernard Willem, directeur de la TV d'Orange, a expliqué que le groupe avait "des objectifs d'achat de droits raisonnés". "Avec le match phare (de Ligue 1, NDLR) du samedi soir, nous avons déjà des contenus forts", a-t-il dit ajoutant que la politique d'Orange était de se diversifier.

Baptisée à l'origine Orange Foot avant de devenir Orange Sport, la chaîne s'est enrichie depuis son lancement de nouveaux sports comme le rugby, le handball, le basketball, les sports de glisse, et en prévoit l'arrivée d'autres. Orange et Canal+ ont acquis respectivement pour 150 millions d'euros et 465 millions d'euros les droits audiovisuels de la Ligue 1 de foot.

En janvier,

l'Autorité de la la concurrence a été saisie
par le gouvernement sur les offres exclusives de contenus par des fournisseurs d'accès internet, sujet qui vise les chaînes de télévision proposées par Orange. Elle doit examiner si ces offres peuvent présenter des risques pour la concurrence. "Si demain l'achat des droits du foot français n'était plus exclusif, les conséquences sur la solidité financière du foot français pourraient être importantes", a estimé Jean-Bernard Willem.

Du côté de son bouquet Orange Cinéma Séries, le groupe, qui ne donne pas le nombre de ses abonnés, va continuer de développer son offre en s'offrant de nouvelles séries aux Etats-Unis et en Angleterre. Dernière en date, "Le Monde selon Tim", une série animée pour adulte produite pour la chaîne américaine HBO, sera à l'antenne en mars. "Nous éditons et nous achetons, mais nous n'avons pas l'objectif de devenir une société de production", a encore précisé Jean-Bernard Willem.