Lagarde met la pression sur les hedge funds

— 

La ministre de l'économie et des finances va demander la mise en place de règles de transparence plus strictes à l'égard des société de gestion alternatives, en particulier les "hedge funds", et souhaite que cet effort soit repris par d'autres grands pays industrialisés.

Dans un entretien accordé au Financial Times, Christine Lagarde souhaite également que les banques qui traitent avec les hedge funds soient contraintes de disposer de davantage de fonds propres pour parer à toute difficulté. Jusqu'ici, les banques assurent essentiellement des fonctions de "prime broker", c'est-à-dire qu'elles prêtent des titres aux hedge funds, financent leurs opérations et contrôlent le bon déroulé de leurs transactions.

Ce plan sera présenté aux autres ministres des finances du G7 lors de leur réunion à Rome ce vendredi 13 février. Pour la ministre, ce plan devrait permettre de "résoudre l'ambiguïté actuelle entre surveillance et régulation".