Toshiba perdra plus d'argent que prévu

— 

Encore un avertissement pour Toshiba. Le conglomérat japonais, présent dans l'électronique et le nucléaire, a relevé de 70 milliards de yens sa prévision d'une perte nette pour l'exercice fiscal clos fin mars. Celle-ci sera donc de 350 milliards de yens, soit environ 2,7 milliards d'euros. "L'estimation de notre perte nette s'est détériorée en raison d'une utilisation supplémentaire de nos reports déficitaires", explique le groupe dans un communiqué de presse. Ce dérapage est chiffré à 85 milliards de yens par le groupe.

Le groupe a annoncé dans la foulée de nouvelles mesures de réduction des effectifs ainsi qu'une réduction de 40% de son budget d'investissement. Ces nouvelles prévisions reflètent les difficultés persistantes des groupes d'électronique nippons, dans une économie japonaise en pleine déprime. 3.900 emplois temporaires seront supprimés et les dépenses d'investissement pour l'exercice fiscal clos fin mars 2010 seront ramenées à 250 milliards de yens, contre 430 milliards au cours de l'exercice clos fin mars 2009, a indiqué le groupe.

L'augmentation de la perte nette prévue par Toshiba provient également d'un chiffre d'affaires moins important que prévu. Toshiba table sur un chiffre d'affaires de 6.650 milliards de yens contre 6.700 auparavant. La perte d'exploitation sera en revanche moins importante qu'attendu. Elle devrait se situer à 250 milliards de yens soit 30 milliards de mieux que lors de la précédente prévision, communiquée au marché le 29 janvier dernier. Cette bonne surprise tient à de meilleurs prix de ventes pour les mémoires que fabrique le groupe dans ses usines de semi-conducteurs et à regain d'activité. En 2007, Toshiba avait dégagé à un bénéfice net de 127,4 milliards de yens, pour un chiffre d'affaires de 7.665,3 milliards de yens.