L'Europe ne voit aucune baisse des livraisons de gaz

E24 avec AFP

— 

L'Union européenne n'avait détecté, vendredi 2 janvier au matin, aucune baisse de volume dans ses livraisons de gaz transitant par l'Ukraine, mais "suit de très près la situation", a indiqué un porte-parole de la Commission européenne. Interrogé après qu'un porte-parole du géant gazier russe Gazprom eut accusé l'Ukraine de "voler" du gaz naturel russe transitant par ce pays et destiné aux clients européens, le porte-parole, Ferran Tarradellas, a souligné qu'"aucune variation dans les volumes" livrés à l'Europe via l'Ukraine n'avait été détectée vendredi. "Ce matin, les volumes étaient normaux", a déclaré le porte-parole.

La Commission a encore eu ce vendredi des contacts avec des représentants ukrainiens, et les contacts avec les Russes se poursuivent aussi, a-t-il ajouté. "Nous continuons à croire à ce que les deux parties nous ont promis, à savoir que les approvisionnements européens ne seront pas affectés", a-t-il ajouté.

L'Union européenne est restée jusqu'ici plutôt calme face au conflit gazier russo-ukrainien, en partie grâce à des stocks commerciaux importants sur lesquels elle pourrait tirer en cas d'interruption des approvisionnements venus d'Ukraine. La Russie fournit aux pays de l'UE 40% de leurs importations de gaz et 25% de leur consommation totale. 80% des livraisons russes vers le bloc européen transitent par l'Ukraine.