Postbank (ING) va clôturer les comptes des patrons de coffee shops

— 

La banque néerlandaise Postbank, filiale du groupe bancaire néerlandais ING, va mettre un terme aux comptes des patrons de coffee shops, car le commerce de cannabis ne cadre pas dans la politique de la banque, indique le quotidien De Telegraaf samedi 12 décembre. "Détenir un coffee shop n'est pas conforme aux lois et aux règles de ce pays, même si certaines municipalités le tolèrent et n'engagent pas de poursuites. Nous ne voulons pas faciliter cette activité en accordant un compte en banque", a expliqué au journal un porte-parole de la banque, Kees Verhagen.

Postbank ne sait pas combien de patrons de coffee shops ont un compte au sein du groupe, mais "si nous nous en rendons compte, par exemple en le déduisant des mouvements sur le compte, nous nous séparerons de ce client", a encore expliqué le porte-parole.

De même, les prostituées et les commerces dédiés au sexe n'auront droit à un compte Postbank que s'ils peuvent prouver qu'ils ont une licence pour leur activité, dit De Telegraaf.

La possession de 5 grammes de cannabis a été décriminalisé aux Pays-Bas en 1976, et sous conditions certaines autorités municipales tolèrent les coffee shops, où les drogues douces sont vendues.

La prostitution a été légalisée en 2000.

Postbank compte près de 8 millions de comptes en banque aux Pays-Bas, ING près d'un million. Les comptes Postbank devraient être intégrés à la structure d'ING à partir du 1er janvier 2009.