Fitch abaisse la note de GM & Chrysler à "C"

— 

L'agence de notation Fitch Ratings a abaissé vendredi à "C" la note des constructeurs automobiles General Motors et Chrysler, estimant que les conditions posées par l'Etat américain pour son aide risquaient d'être très douloureuses pour leurs créanciers. Les constructeurs, qui ont vu leur note abaissée de deux crans, sont dans une situation similaire à celle d'une entreprise qui a déposé son bilan, du moins en ce qui concerne la situation des créanciers, a souligné Fitch.

L'agence de "rating" estime en effet que les modalités retenues pour la réduction de la dette des deux groupes ne laisseront guère de marge de manoeuvre aux détenteurs de titres de dette. En contrepartie de son aide de 13,4 milliards de dollars, le Trésor exige en effet dans un délai très court une réduction des deux-tiers de leur endettement, par conversion de leur dette en capital.

La capacité de GM et de Chrysler de réduire leur dette et de faire face à leurs obligations de financement d'un fonds destinés à leurs retraités "est très limitée, au vu de l'importance de leurs engagements" et la faible valeur des deux entreprises, a souligné Fitch dans deux communiqué distincts. De surcroît, pour Fitch, "la menace d'une faillite persiste", tant pour GM que Chrysler, vu les conditions de l'aide fédérale et les délais fixés.

Dans les deux cas, l'agence estime que les conditions posées par les pouvoirs publics risquent de devoir être "significativement restructurées" avant le terme du plan de sauvetage. Dans le seul cas de GM, Fitch estime que les détenteurs de titres de dette non garantie pourraient récupérer encore moins que les 10% à 30% de la valeur de leur dû espérés jusqu'alors.