La croissance russe devrait atteindre 6% en 2008

E24 avec AFP

— 

L'économie russe plie mais ne rompt pas. Le Produit intérieur brut (PIB) du pays devrait progresser de 6% sur l'ensemble de 2008, a déclaré lundi le Premier ministre russe Vladimir Poutine. "Malgré les tendances négatives au quatrième trimestre, l'économie russe connaît une croissance", a-t-il analysé. Cette performance est cependant en net retrait par rapport à la croissance de 8,1% enregistrée en l'an dernier. Favorisée par la dévaluation du rouble, qui renchérit les importations, l'inflation devrait en revanche atteindre 13,5% sur l'année, contre seulement 11,9% en 2007.

Le Premier ministre russe a expliqué que si les bonnes tendances du premier semestre s'étaient confirmées dans la seconde moitié de l'année, cela "aurait permis d'obtenir de meilleurs résultats". Vladimir Poutine a en outre noté que la "hausse de la production industrielle est plus faible que prévu". "Nous espérons que les mesures prises (contre la crise) auront un effet l'année prochaine, permettant d'éviter une brusque chute du niveau de vie et un chômage massif et assurant le fonctionnement stable du système financier et de l'industrie", a précisé le dirigeant.

La Russie disposera "au total de 10.000 milliards de roubles (244 milliards d'euros) pour mettre en œuvre des mesures contre la crise", a-t-il annoncé dans un communiqué ce lundi. Cette somme proviendra du budget fédéral, de la Banque centrale et des fonds de réserves du pays, qui dispose notamment d'importantes réserves de devises et d'or. "Ce sont justement les réserves d'or qui nous permettent de prendre des mesures (contre la crise) dans l'intérêt de la population", a assuré le Premier ministre.

Le nombre de chômeurs devrait augmenter en Russie de près d'un million de personnes en 2009, selon les estimations des ministères du Développement social et du Développement économique. Le ministre de la Santé et du Développement social, Tatiana Golikova, citée par l'agence Interfax, a ainsi annoncé que "le nombre de chômeurs officiellement enregistrés pourrait atteindre 2,1-2,2 millions de personnes". Mais selon le ministère du Développement économique, le nombre réel de chômeurs sera de quelque 5,4 millions en 2009, et le taux de chômage atteindra 7,4%, contre 6,3% actuellement. Le Premier ministre russe, Vladimir Poutine, avait pour sa part annoncé le 18 décembre que 207.000 personnes avaient été contraintes depuis octobre à travailler à temps partiel ou mises au chômage technique.