Pfizer-Wyeth: le prix monte

— 

Les discussions semblent avancer bon train entre les deux groupes pharmaceutiques. Selon les derniers rapports de presse, Pfizer proposerait d'acquérir Wyeth à un prix d'environ 50 dollars par action, valorisant la société à environ 67 milliards de dollars, soit plus que

les 60 milliards de dollars initialement évoqués
par le Wall Street Journal. Cette somme serait payée aux deux-tiers en cash, le reste en actions.

L'opération serait financée pour l'essentiel par des lignes de crédit existantes, de la dette bancaire et la trésorerie disponible de Pfizer, 25 milliards de dollars. Un syndicat bancaire serait constitué autour de Goldman Sachs, Morgan Stanley, Credit Suisse et Barclays, parmi d'autres.

Cette acquisition est une opération défensive pour Pfizer, même si le groupe pharmaceutique est numéro un mondial en terme de chiffre d'affaires. En rachetant Wyeth, le groupe dirigé par Jeff Kindler pense trouver une solution pour combler un manque à gagner lors de

l'expiration de son brevet pour Lipitor
, un traitement contre le cholestérol inférieur, dont les ventes sur neuf mois ont atteint 9,3 milliards de dollars l'an dernier, représentant 28% de ses ventes pharmaceutiques. Lipitor perdra sa protection fin 2011.

Wyeth, qui avait connu de gros ennuis judiciaires il y a une dizaine d'années, s'est reconvertie en société de biotechnologie. La société dispose aujourd'hui de médicaments vedettes, issus de la biologie, comme Enbrel (arthrite), Effexor/Pristiq (dépression) ou Prevenar (pneumonie). Wyeth est également actif dans la vente de médicaments sans ordonnance et la santé animale. Certains observateurs se demandent toutefois si ces trois produits vedettes, qui représentaient en 2007 un chiffre d'affaires cumulé de 8,3 milliards de dollars, suffiront à résoudre les problèmes de Pfizer.

Pfizer a récemment annoncé un recentrage de ses efforts de recherche sur six classes thérapeutiques (cancer, douleur, inflammation, diabète, Alzheimer et schizophrénie). Pfizer investit entre 7,2 et 7,5 milliards de dollars pour trouver de nouveaux traitements. Le rachat de Wyeth devrait se traduire par d'importantes synergies de coûts, y compris dans la R&D. En début d'année, le groupe a annoncé jusqu'à 800 suppressions de postes en R&D, après avoir annoncé 10.000 suppressions de postes en janvier 2007.