L'électronique ne va pas être touché par la récession

E24 avec AFP

— 

Coup de frein mais pas de récession pour le secteur de l'électronique. C'est du moins ce qu'assure la Consumer Electronic Association (CEA), à la veille du grand salon qui réunit ce mercredi 7 janvier, plus de 2.700 exposants à Las Vegas. A en croire les projections de cette association, le secteur de l'électronique devrait générer plus de 700 milliards de dollars de vente dans le monde en 2009.

Ce chiffre représente une progression de 4,3% sur 2008, mais aussi un très fort ralentissement puisque l'an dernier la croissance du secteur a atteint 13,7%, avec 694 milliards de dollars de recettes estimées par l'association. La croissance est surtout soutenue par l'essor des quatre plus grands pays émergents, la Chine, la Russie, le Brésil et l'Inde, qui à eux seuls représentent presque le quart des ventes (24%, contre 37,7% pour l'Amérique du Nord et l'Europe de l'Ouest combinées).

Sur le marché de l'électronique grand public, trois types de produit occupent une place toujours plus grande, les téléphones portables (26,7% du total), suivis des télévisions à cristaux liquides (15%) et des ordinateurs portables. Cette dernière catégorie est néanmoins touchée par les "soucis" d'argent des consommateurs: la CEA prévoit donc une croissance anémique de 2,1% des ventes de téléphones portables (après 15% en 2007 et 13% en 2008). Les ventes de TV ne s'annoncent guère meilleures (+2,6%), portées par la passage au numérique terrestre en février aux Etats-Unis, qui pousse au renouvellement des postes.

Les ordinateurs devraient mieux résister, avec une croissance que la CEA chiffre encore à 8,2%, quand même moitié moins forte qu'en 2008 (+17,8%), avec un déséquilibre de plus en plus marqué en faveur des portables, qui représentent désormais près des deux tiers (63%) des volumes de vente. "Les ordinateurs portables devraient continuer à générer une croissance à deux chiffres en volume et en valeur en 2009. Les ordinateurs de bureau enregistreront un repli à la fois en volume et en valeur", prédit la CEA.

Pour la CEA, les fabricants comptent insister sur quelques tendances maîtresses pour continuer à soutenir l'intérêt pour leurs produits, notamment les labels "verts", les nouveaux types de commandes, tactiles ou vocales notamment, et s'adapter aux possibilités toujours plus grandes qu'offre l'internet pour diffuser programmes culturels et logiciels. Mais ils devront aussi impérativement surveiller leurs prix de vente, qui sont un facteur d'achat important ou très important pour 87% des consommateurs.