"Plus de 70% de Smartphones en 2012"

Propos recueillis par Guillaume Guichard

— 

E24: Comment expliquez-vous le succès des téléphones portables?

Carolina Milanesi: Le téléphone a gagné un rôle particulier, très personnel. Ainsi, le deuxième critère de choix d'un portable, après le prix, n'est autre que le "statut" que procure son téléphone, l'image de marque qu'il renvoie, ou la valeur qu'il transmet. Le téléphone est ainsi devenu une extension de soi-même. Et il ne permet plus de seulement téléphoner, les fonctions réveil et alarme sont les plus utilisées aujourd'hui par les clients.

E24: Le téléphone fait-il de l'ombre à d'autres produits?

CM: C'est évident. Il cannibalise le marché des appareils photos et des MP3 bas de gamme. Les PDA, les assistants personnels et aujourd'hui les navigateurs GPS ont aussi du souci à se faire. Les consommateurs n'achètent plus de TomTom (marque de GPS, ndlr) mais des Nokia! Au contraire, les iPod ne souffrent pas de la concurrence des téléphones.

E24: Le marché des téléphones portables va-t-il encore croître ces prochaines années?

CM: Chez Gartner, nous prévoyons l'essor très rapide des Smartphones. Il s'en est vendu 100 millions dans le monde depuis début 2008. En Europe, ils représentent aujourd'hui 10% des ventes. D'ici à 2012, ils devraient atteindre les 70%.

E24: Quelles innovations peut-on encore attendre?

CM: Au niveau des usages, je ne pense pas que nous verrons beaucoup de nouvelles fonctionnalités apparaître. Les constructeurs tenteront plutôt de simplifier et d'améliorer l'existant. Comme les autofocus de l'appareil photo intégré, la projection d'une image pour agrandir l'écran, à la façon d'un rétroprojecteur. Les fabricants travaillent aussi sur des écrans flexibles (un téléphone pliable avec un écran souple, ndlr).