Le surplace du CAC 40

E24 avec AFP

— 

C'est une journée de surplace qui s'achève à la Bourse de Paris. Le CAC 40 prenant 0,68% à 3.320,31points dans un marché hésitant, qui reprenait son souffle après un début de semaine euphorique.

A 16h05 (15h05 GMT), l'indice vedette prenait 7,31 points à 3.305,16 points dans un volume d'échanges modeste de 1,9 milliard d'euros. Il avait pris 1,55% mardi et 8,68% lundi, lui permettant de récupérer plus que la totalité des pertes enregistrées la semaine dernière.

La Bourse de Londres s'est repliée mercredi, mais dans des proportions peu inquiétantes, dans l'espoir, comme ses voisines, d'un plan de sauvetage du secteur automobile américain. L'indice Footsie-100 des principales valeurs a cédé 13,98 points, soit 0,32%, à 4.367,28 points.

New York ouvre en hausse

L'indice vedette Dax de la Bourse de Francfort a terminé mercredi en hausse de 0,54% à 4.804,88 points, contre 4.779,11 points la veille à la clôture. Londres était en replis de 0,13%. La Bourse de New York a ouvert en hausse: à 16h02 (15H02 GMT) le Dow Jones gagnait 0,69% et le Nasdaq 0,83%. Wall Street était portée par la perspective d'une adoption rapide d'un plan de sauvetage de l'industrie automobile américaine.

Dans la nuit de mardi à mercredi, le Congrès américain et la Maison Blanche sont parvenus à un accord de principe sur un plan de 15 milliards de dollars de prêts-relais aux constructeurs automobiles américains, qui pourrait être soumis au vote dès mercredi.

Le marché semblait relativement indifférent à cette nouvelle, tout comme à l'effondrement de la production industrielle en France, qui a chuté de 2,7% en octobre par rapport au mois de septembre, sous l'effet d'une "très forte chute" de l'automobile, selon l'Insee.

"Le secteur automobile est bien en train de vivre la crise la plus grave de son histoire", estime Marc Touati, directeur délégué chez Global Equities dans une note. "Dès lors, une simple prime à la casse risque d’être hautement insuffisante pour relancer durablement et significativement l’activité", prévient-il.

Les valeurs à la hausse et à la baisse

Malgré ce sombre tableau, les valeurs automobiles étaient en hausse: Peugeot prenait 5,51% à 13,40 euros et Renault 3,01% à 18,80 euros. Des valeurs défensives comme Air Liquide (-3,66% à 62,90) ou Vivendi (-3,97% à 21,99 euros) étaient en nette baisse.

Société Générale (+3,47% à 39,32 euros) profitait du relèvement de la recommandation sur son titre, à "surperformer" contre "neutre", par les analystes de Credit Suisse.