Electronic Arts avertit à nouveau

E24 avec AFP

— 

Les fêtes de fin d'année se présentent mal pour Electronic Arts. Confronté à de moins bonnes ventes que prévu en Amérique du Nord et en Europe, l'éditeur des jeux de sport ("Madden NFL", "NCAA Football 09", "Tiger Woods PGA Tour 09") et de simulations ("Sims") a indiqué mardi soir que ses objectifs financiers, déjà revus à la baisse en octobre dernier, ne seront pas atteints.

Son directeur général John Riccitiello a salué "une nette amélioration de la qualité générale de nos principaux produits cette année. Mais nous sommes déçus que notre offre pour les Fêtes ne réalise pas nos attentes de vente", a-t-il dit.

Le groupe basé à Redwood City, en Californie, ne donne pas de nouvelles prévisions chiffrées pour l'exercice fiscal 2008-2009. Dans ses dernières estimations, la société visait un bénéfice hors éléments exceptionnels par action compris entre 1 et 1,40 dollar, contre une estimation fin juillet comprise entre 1,30 et 1,70 dollar. Selon le consensus des analystes, le marché prévoyait en moyenne un résultat par action de 1,16 dollar avant l'avertissement du groupe.

Au cours d'une conférence téléphonique, les dirigeants de l'éditeur de jeux vidéo ont précisé qu'ils entendaient réagir par une poursuite de leurs efforts de réduction des coûts, y compris salariaux, laissant prévoir des réductions d'effectifs supplémentaires.

Electronic Arts a déjà prévu de réduire d'environ 6% ses effectifs, décision qui affectera 540 de ses employés. Il visait jusqu'ici une économie de coûts de l'ordre de 50 millions de dollars en année pleine.

"Nous avons pour but de ramener nos dépenses globales à un niveau inférieur à celui de l'exercice 2009", qui s'achèvera fin mars, a déclaré le directeur financier Eric Brown.

Après cette annonce, le titre chutait de 9,25%, à 17,50 dollars, dans les échanges électroniques suivant la fermeture de la Bourse. Il avait déjà perdu 11,52% dans la journée, et presque 61% de sa valeur en un an.

Electronic Arts a annoncé que, confronté à la décision de certains distributeurs de favoriser les destockages et de se concentrer sur les best-sellers pour les réassorts, il allait sacrifier les titres les moins rentables et réduire son catalogue.

L'éditeur table sur le succès de nouvelles franchises, comme Spore, pour se relancer. Le groupe doit également prendre des parts de marché sur le segment de la Wii de Nintendo, alors qu'il est surtout présent dans le domaine des ordinateurs personnels (PC) et des consoles Xbox de Microsoft et Playstation de Sony.

"Nous nous en tirerions sans doute mieux si Nintendo" monopolisait moins de part de marché pour la Wii, a reconnu Eric Brown.