Les faillites des agences de voyages ont doublé en France

— 

Les voyagistes résistent mal à la crise. Le nombre de faillites d'agences de voyages françaises membres de l'APS (Association professionnelle de solidarité du tourisme) a doublé en un an (octobre 2007 à septembre 2008) pour passer à 33, selon un bilan présenté mardi par son président Bernard Didelot. La série de dépôts de bilans et redressements judiciaires s'est accélérée en octobre et novembre 2008, avec douze agences de voyages ou tour-opérateurs supplémentaires, un nombre "nettement supérieur" à la même période de l'an dernier.

Parmi eux figurent le voyagiste français Voyages Wasteels ainsi que le tour-opérateur Switch, qui s'est déclaré en cessation de paiement et a été repris dans la foulée par le groupe Karavel-Promovacances.

Chute des commandes

"Le premier semestre 2008 semblait assez prometteur pour les professions du tourisme", mais "tout a changé dès avant la fin du premier semestre", a commenté M. Didelot. Les "prises de commandes ont commencé à chuter", et dès juillet, les faillites se sont accrues. Sur les neuf premiers mois de 2008, l'APS, caisse de garantie des agences de voyages en France, a permis à 1.240 touristes de réaliser leur voyage malgré la défaillance de prestataires du secteur, comparé à 1.943 passagers pour les trois premiers trimestres de 2007.

Sur le dernier trimestre, s'y ajoutent 10.000 clients lésés de Switch, dont 5.575 ont pu partir, alors qu'il y a eu 425 annulations. Sur les 4.000 clients restants, l'APS prévoit 375 annulations. Depuis le début de l'année, le coût brut des sinistres atteint 1,75 million d'euros, contre 1,89 million en 2007. Quant aux perspectives 2009, M. Didelot a déclaré que le secteur "n'a pas un moral d'acier", mais qu'"il ne faut pas non plus faire du catastrophisme".

Il a conseillé aux agences de voyages de rester vigilants sur les encaissements des entreprises clientes de la billetterie, car "agent de voyages, ce n'est pas un métier de banquier". L'APS compte 3.091 adhérents, soit 85% de la profession.