La Fed a racheté ses premiers titres immobiliers toxiques

E24 avec AFP

— 

Cette fois, c'est du concret. La Réserve fédérale des Etats-Unis (Fed) a acheté ses premiers titres adossés à des créances immobilières émis par les organismes de refinancement hypothécaire américains. L'opération, entamée lundi 5 janvier, s'élève à 10,213 milliards de dollars, selon un communiqué publié jeudi.

Les titres adossés à des créances hypothécaires sont des titres représentant un portefeuille de prêts immobiliers cédés à des investisseurs par l'établissement à l'origine de ces crédits. Depuis la crise des crédits immobiliers à risque apparue à l'été 2007, ces titres ne trouvent plus (ou très peu) d'acheteurs, ce qui a compliqué l'accès des organismes de refinancement hypothécaires américains à des capitaux frais.

L'annonce a été faite par la Banque de réserve fédérale de New York, intermédiaire traditionnel entre la banque centrale américaine et les marchés financiers, et chargée de piloter ces rachats de titres adossés à des créances immobilières émis Fannie Mae, Freddie Mac et Ginnie Mae.

La Fed puisse doit consacrer jusqu'à 500 milliards de dollars au rachat de titres adossés à des actifs immobiliers émis par ces organismes d'ici à la fin de l'année. Associé à d'autres plans de la Fed et du département du Trésor, ce programme a pour objectif de réduire le coût du refinancement de Fannie Mae et Freddie Mac, qui garantissent à eux seuls plus de 40% de l'encours des crédits immobiliers aux Etats-Unis.

Le but ultime de ces actions est de faire baisser le taux des crédits hypothécaires pour les particuliers. La reprise du marché de l'immobilier, par lequel la crise est arrivée, est en effet perçue comme essentielle pour faire repartir l'économie.