Vive le Livret A !

Delphine Halgand

— 

C'est la fin du monopole sur le Livret A. Depuis aujourd'hui, toutes les banques françaises peuvent distribuer le placement préféré des Français. Auparavant seuls les Caisses d'Epargne, la Banque Postale et le Crédit Mutuel, avec son livret bleu, avaient le privilège d'être dépositaires des 46 millions de Livrets A. Ces derniers représentent une manne de 160 milliards d'euros. En 2008, les livrets A ont connu un engouement tout particulier. En période de crise financière, le Livret A offre un placement extrêmement sûr, car garanti par l'Etat et très attractif, car doté d'un taux de rémunération de 4% net.

La bataille des banques est ouverte pour attirer de nouveaux clients. Les pré-réservations ont, semble-t-il, rencontré un franc succés. Seule à communiquer officiellement, la Société Générale faisait état, début décembre de plusieurs centaines de milliers de réservations. La ruée pourrait être atténuée par la baisse du taux qui devrait intervenir le 1er février. Celui-ci pourrait passer sous les 3%. Cependant, compte tenu de la conjoncture actuelle, il est possible que le gouvernement atténue cette baisse.