Tesco admet un ralentissement de sa croissance

E24 avec AFP

— 

Le numéro un britannique de la distribution, Tesco, se montre réaliste en cette période de crise. Tesco admet un ralentissement de sa croissance au troisième trimestre mais annonce une hausse de 11,7% de son chiffre d'affaires sur les 13 semaines achevées le 22 novembre, notamment grâce à ses ventes hors Royaume-Uni. Ces dernières ont augmenté de 5,9% "dans des conditions de marché difficiles, notamment dans le non-alimentaire". A périmètre comparable le chiffre d'affaires britannique a augmenté de 3,2% carburant compris, et de 2% hors carburant.

Boom en Asie

Les ventes à l'international ont augmenté de 28,1% à change courant et de 14,6% à change constant. En Asie notamment, elles ont augmenté de 29,4%, mais ralenti à 6% en Europe. Tesco reste décidé à ouvrir à l'étranger "un nombre important de nouveaux magasins" cette année, qui ajouteront environ 800.000 mètres carrés de surface de vente supplémentaire.

Maintenir

"Notre décision prudente de maintenir plutôt que d'accélérer notre actuel rythme d'ouverture de nouveaux magasins aux Etats-Unis, en raison de la sévérité du ralentissement économique dans certains marchés, aboutira à ce que nous ouvrions 50.000 mètres carrés de magasins Fresh & Easy au deuxième semestre", a remarqué Tesco.

Discounter

Au Royaume-Uni, où Tesco annonce avoir gagné 300.000 clients par semaine, "l'inflation a baissé substantiellement sur le trimestre, et baisse encore plus vite chez Tesco qu'ailleurs", a remarqué le groupe, qui veut "aider la clientèle à dépenser moins en réduisant les prix et en mettant à sa disposition des produits plus abordables". Tesco a introduit notamment la gamme "Discounter" dont les prix sont beaucoup plus bas que les produits de marque comparables, et ils représentent déjà 5% des ventes au Royaume-Uni.