Davantage de trésorerie pour Delta Airlines grâce à un accord avec AmEx

— 

Le nouveau numéro un américain du transport aérien Delta Air Lines, issu de la fusion entre l'ancienne Delta et sa concurrente Northwest Airlines, a annoncé mardi la prolongation d'un accord avec American Express, qui lui permet de gonfler sa trésorerie. Delta et AmEx ont renouvellé pour plusieurs années un partenariat datant de 1996. Cet accord porte sur des cartes de crédit griffées Delta qui permettent à leurs détenteurs de cumuler des "miles", des points de fidélité permettant d'obtenir des billets gratuits sur les vols de la compagnie aérienne.

Dans le cadre de cet accord, Delta va ainsi recevoir immédiatement 1 milliard de dollars, à la suite de l'achat par American Express de points de fidélité SkyMiles, expliquent les deux groupes dans un communiqué. Delta espère aussi recevoir un autre milliard de dollars en 2010 grâce à des améliorations du contrat.

Diversification

Cet accord s'inscrit dans une stratégie "de diversification de nos sources de liquidités", a commenté le directeur général Richard Anderson, lors d'une conférence avec des analystes.

Le directeur opérationnel Ed Bastian a ensuite estimé que, avec environ 7 milliards de dollars de liquidités, le groupe avait une trésorerie "plus que suffisante" pour rembourser sa dette arrivant à maturité. Par ailleurs, M. Bastian a estimé que les revenus du secteur aérien allaient baisser de 8% à 12% en 2009 et que la situation était la plus mauvaise pour les compagnies depuis les attentats du 11 septembre 2001.

Aucune prévision

Cette analyse est encore plus pessimiste que celle de l'Association internationale du secteur aérien (IATA), qui a prédit mardi le premier déclin du trafic passager mondial depuis 2001, avec un recul de 3%.

Mais, en ce qui concerne Delta, son chiffre d'affaires devrait baisser d'au moins 20% -- du jamais vu-- pour annuler les bénéfices que le groupe compte retirer de la baisse de prix du carburant, de ses réductions de capacités (-6% à -8% en 2009) et des synergies de fusion avec Northwest, a assuré M. Bastian.

Delta Air Lines s'attend donc à redevenir bénéficiaire en 2009, mais n'a fourni aucune prévision chiffrée de résultats, jugeant les conditions économiques et l'évolution du prix du carburant trop incertaines. La fusion entre Delta et Northwest est devenu effective fin octobre, donnant naissant à la première compagnie mondiale en termes de trafic. La nouvelle compagnie espère générer deux milliards de dollars d'économies par an.