Finnair va mettre au chômage technique 2.000 hôtesses et stewards

E24 avec AFP

— 

La compagnie aérienne finlandaise Finnair, en difficultés financières, va mettre au chômage technique 2.000 hôtesses de l'air et stewards pendant environ deux semaines l'année prochaine, a annoncé mardi à l'AFP un porte-parole. "Environ 2.000 personnels de cabine vont être temporairement licenciés pendant environ deux semaines l'année prochaine", a déclaré à l'AFP Taneli Hassinen, porte-parole de Finnair, qui a précisé que le chômage technique devrait démarrer en janvier.

Ce nombre comprend 200 personnes qui disposent d'un contrat à durée déterminée et leur contrat ne sera pas renouvelé. Des discussions se poursuivent par ailleurs avec les autres catégories de personnels dont les pilotes, a-t-il ajouté. Finnair était passée dans le rouge au troisième trimestre, sous l'effet de la facture pétrolière, d'une vive concurrence et des coûts de restructurations. De juillet à septembre, la perte nette a atteint 17,3 millions d'euros, contre un bénéfice net de 39,6 millions d'euros au troisième trimestre 2007.

Modernisation

Face à ces conditions difficiles, le groupe avait lancé au printemps un programme de réduction des coûts qui s'est déjà traduit par une réduction des personnels (400), employés notamment à temps partiels. La compagnie est engagée dans la modernisation de sa flotte, processus qu'elle va poursuivre l'année prochaine grâce à l'acquisition de cinq nouveaux Airbus A330-300 et en 2010 avec l'acquisition de trois aéronefs de même type supplémentaires.

Parallèlement, les Boeing MD-11 seront retirés, trois l'an prochain et trois autres l'année suivante. Finnair, qui compte dans sa flotte une soixantaine d'avions, estime que les MD seront complètement retirés de sa flotte à la fin mars 2010. Finnair, détenue à 55,8% par le gouvernement finlandais, opère entre l'Europe et l'Asie, via Helsinki. Elle compte environ 9.500 employés. L'an passé, la compagnie a transporté 8,6 millions de passagers. A la Bourse d'Helsinki, à 11H20 GMT, le titre Finnair cédait 5,49% à 4,30 euros, dans un marché en hausse de 1,63%.