Total poursuivi pour l'incendie gigantesque de Buncefield

E24 avec AFP

— 

Total va devoir répondre devant la justice britannique de sa responsabilité dans l'incendie fin 2005 du dépôt de carburant de Buncefield, au nord de Londres, qui avait fait 40 blessés, a-t-on appris lundi 1er décembre. L'agence de l'Environnement, un organisme officiel britannique, et les services sanitaires ont décidé de poursuivre cinq sociétés dont la branche britannique du groupe pétrolier français.

Total UK est poursuivi pour trois motifs: n'avoir pas assuré la sécurité de ses employés, avoir échoué à assurer celle de personnes qu'il n'employait pas, et avoir pollué des eaux souterraines. Une audience préliminaire devrait se tenir le 23 janvier, selon l'agence de l'environnement et les services sanitaires.

Une gigantesque explosion avait provoqué en décembre 2005 un énorme incendie à Buncefield, situé à Hemel Hempstead. Un panache de fumée noirâtre s'était propagé jusqu'en Bretagne et en Normandie. Le site était l'un des quatre principaux dépôts alimentant l'aéroport d'Heathrow, dans l'ouest londonien. Il était cogéré par Total et Chevron et ses cuves contenaient chacune 13,65 millions de litres, soit un total théorique de près de 370 millions de litres sur le site.