Le marché obligataire en hausse

E24 avec AFP

— 

Les taux longs européens se sont nettement détendus lundi, les perspectives de baisse de taux des banques centrales et un contexte économique dégradé soutenant toujours le marché obligataire. A 18H00 (17H00 GMT), le rendement du Bund allemand à 10 ans baissait à 3,153% contre 3,253% vendredi et celui de l'OAT française se réduisait à 3,609% contre 3,676% vendredi.

Déflation

"C'est impressionnant", a expliqué à l'AFP Guillaume Sciard, stratégiste obligataire chez Barclays. Cela confirme que les investisseurs estiment qu'il y a récession et un risque de déflation, a-t-il précisé. Dans ce contexte, le marché s'attend à une politique monétaire agressive de la Banque centrale européenne (BCE) qui se réunit jeudi pour rendre sa décision sur son taux directeur. "Une baisse de 0,5 point est quasi acquise, beaucoup pensent que ce sera 0,75, ce qui paraît probable, et quelques-uns vont même jusqu'à 1,0 point", a résumé Guillaume Sciard. Une réduction de 0,75 point ramènerait le taux directeur de la zone euro à 2,5%.

Le même jour, la Banque d'Angleterre (BoE) rendra également sa décision sur ses taux, après les avoir déjà précédemment réduit de 1,5 point pour les porter à 3%. Selon Guillaume Sciard, la BoE pourrait procéder à une coupe de 1,0 point, la situation économique étant "assez critique en Angleterre". En outre, le marché anticipe très fortement une baisse de 0,5 point du taux de la Réserve fédérale américaine (Fed) le 16 décembre, actuellement fixé à 1%. Le marché obligataire reste soutenu par l'aversion au risque qui reste majeure sur les marchés comme en témoigne une volatilité très élevée sur les marchés actions. Lundi, les principales Bourses européennes ont clôturé en repli, après une semaine de fortes hausses.

Fondamentaux

"Nous pensons que les fondamentaux économiques vont continuer à jouer les deuxièmes violons, dans un orchestre dominé par la puissance de la volatilité et de la liquidité", soulignent des analystes de BNP Paribas dans une note. Sur le marché britannique, le taux du Gilt à 10 ans est descendu à 3,649% contre 3,769% vendredi. Aux Etats-Unis, le rendement du bon du Trésor à 10 ans s'est détendu à 2,831% contre 2,955% vendredi et celui à 30 ans à 3,341% contre 3,475% vendredi.

De leur côté, les rendements à échéances courtes sont restées stables lundi, le bon du Trésor américain à 3 mois se maintenant à 0,04%. Le marché interbancaire a évolué en ordre dispersé lundi, comme jeudi et vendredi: l'Euribor à trois mois est légèrement descendu à 3,816% contre 3,853% vendredi, mais le Libor à trois mois exprimé en dollars a confirmé sa remontée à 2,22% contre 2,2169% vendredi.