L'acheteur de la villa la plus chère du monde veut annuler la vente

E24 avec AFP

— 

C'est l'histoire d'un acheteur qui change d'avis et veut récupérer ses arrhes. Seulement, dans le cas du milliardaire russe Mikhail Prokhorov, l'avoir s'élève à 39 millions d'euros. Et concerne l'achat pour 390 millions d'euros de la villa la plus chère du monde, la Leopolda, à Villefranche-sur-Mer sur la Côte d'Azur. Selon une source judiciaire, une assignation visant à obtenir la nullité de la transaction a été déposée le 5 février au tribunal de grande instance de Nice par la Foncière du Trého, propriété du milliardaire, contre Lilly Safra, veuve du banquier libanais Edmond Safra et propriétaire de la villa.

La vente de cette villa avait défrayé la chronique à l'été 2008. Le Russe s'était alors acharné à convaincre Lilly Safra de lui vendre l'immense propriété érigée en 1902 par le roi des Belges Leopold II. Conformément aux procédures immobilières en vigueur, le milliardaire russe avait alors versé 10% de la somme totale, soit 39 millions d'euros. La vente devait être signée au plus tard le 15 décembre 2008, a précisé Me Georges Kiejman, l'avocat de la veuve. Mikhail Prokhorov n'est jamais venu.

"Nous lui avons fait sommation de venir signer l'acte de vente définitif le 9 décembre et il s'est désisté dans les jours précédents. Il a alors avancé des prétextes fallacieux pour annuler la vente et réclamer l'indemnité versée", a expliqué l'avocat, confirmant une information du Financial Times.

Avocat du milliardaire, Me Jean-Pierre Gastaud a confirmé qu'une action en justice avait été entamée au motif que des "règles du droit des ventes (leur) paraissent ne pas avoir été respectées". "Le vendeur s'est comporté comme si mon client était un professionnel de l'immobilier, ce qui n'est pas le cas", a-t-il précisé.

Pourquoi le Russe a-t-il changé d'avis? "La vérité, c'est que l'évolution du marché de l'immobilier n'aurait jamais permis à Mikhail Prokhorov de revendre cette villa au prix qu'il allait la payer", a estimé Me Georges Kiejman.

A la tête d'une fortune de 14 milliards de dollars, Mikhail Prokhorov a récemment sauté de la 14e à la première place des fortunes de Russie grâce à la vente de sa part dans le géant russe du nickel, Norilsk Nickel. En fait, le milliardaire a profité du fait que la fortune de ses compatriotes a fondu plus vite que la sienne. D'une année sur l'autre, il a en effet perdu sept milliards de dollars.