PSA présente les détails de son plan de départs volontaires

Guillaume Guichard

— 

Les salariés de PSA Peugeot Citroën sont fixés. Les détails du plan de 3.550 suppressions d'emplois ont été présentés aux syndicats lors du Comité central d'entreprise (CCE), mardi 2 décembre. Le dispositif retenu concerne les emplois de structure, pas les employés de production, et touchera "tous les sites et toutes les directions du groupe", selon le communiqué du groupe.

Néanmoins, "nous avons fait le choix de réduire les effectifs sans avoir recours à des licenciements, en faisant appel au volontariat pour éviter toute mesure traumatisante", a tenu à souligner Jean-Luc Vergne, directeur des ressources humaines du groupe. Comme prévu, le plan prévoit "des mesures incitatives fondées sur le volontariat, et consiste principalement à accélérer des départs qui auraient eu lieu dans les mois ou années futures", selon le groupe.

Le site de Rennes sera le plus touché par le dispositif. 900 ouvriers de main d'œuvre se verront proposer une mutation vers d'autres usines du groupe, en plus des 850 départs volontaires prévus. Soit un total de 1.750 suppressions de postes sur 8.000 salariés.

L'application du plan débutera en janvier 2009 et s'étalera jusqu'au 30 juin. A Rennes, elles seront prolongées jusqu'à décembre 2009.

Côté syndical, les représentants des salariés (CFDT, CFE-CGC, CFTC, FO, GSEA) "ont donné un avis favorable aux mesures sociales du plan", s'est félicité Jean-Luc Vergne. Quant aux motivations économiques, les syndicats ont donné un avis défavorable. "La trésorerie du groupe est saine", rappelle Ricardo Madeira, délégué central CFDT. Et, dans un contexte économique difficile, il doute du succès du plan de départs volontaires auprès des salariés.

"La direction n'a pas détaillé le nombre de départs par site, nous n'avons rien appris de ce CCE" a pour sa part jugé Michel Bourdon, représentant de la CGT au CCE.

Renault aussi

Alors que PSA présentait les détails de son plan, Renault publiait un premier bilan de son plan de départs volontaires. Plus de 4.000 dossiers de salariés ont été reçus par la direction des ressources humaines.