Zapatero espère un "effet Obama" sur l'économie mondiale

E24 avec AFP

— 

A quelques heures de la prise de fonction du nouveau président américain, le chef du gouvernement espagnol espère un "effet Obama" sur l'économie mondiale. "A mon avis la crise économique pourrait être plus courte que prévue si la nouvelle administration de Barack Obama génère de la confiance (...), un sentiment de sécurité de la première puissance mondiale peut aider", a déclaré lundi José Luis Rodriguez Zapatero. "Nous pourrions vivre une reprise plus rapide que prévu, il faut avoir confiance parce que les fondamentaux de l'économie mondiale sont assez bons", a insisté le chef du gouvernement socialiste espagnol lors d'une interview sur la radio privée espagnole Cadena Ser (groupe Prisa). Le ministre de l'Economie espagnol Pedro Solbes a déclaré dimanche 18 janvier que l'Espagne a utilisé "toute sa marge" contre la crise.

Zapatero, qui n'a jamais rendu de visite officielle au prédécesseur de Barack Obama, George W. Bush, a vivement critiqué les "théories" de ce dernier en matière de "guerre contre le terrorisme" et aussi de "non régulation" économique qui "ont provoqué un authentique chaos dans le système financier". Les Etats-Unis ont été en froid diplomatique avec l'Espagne pendant quatre ans en raison du retrait unilatéral des troupes espagnoles d'Irak décidé en 2004 par le chef du gouvernement espagnol, qui respectait en cela une promesse électorale.

Le responsable espagnol espère rencontrer le nouveau président américain "dans un temps raisonnable" et se déclare "convaincu d'une bonne relation" avec les Etats-Unis, notamment en matière de "géopolitique sur l'Amérique latine et le Proche-Orient". Barack Obama sera investi 44e président américain lors d'une cérémonie mardi à Washington, financée en partie par les stars, alors que le premier président noir des Etats-Unis bat des records de confiance et d'optimisme auprès des Américains en dépit des difficultés économiques du pays.