Volvo dégraisse une nouvelle fois sa branche poids lourds

— 

Le groupe suédois Volvo Group va supprimer 1.620 emplois en Suède, dont 1.020 dans sa branche poids lourds Volvo Trucks. "Volvo Trucks a annoncé 1.020 suppressions d'emplois supplémentaires, et une autre division du groupe Volvo, Volvo Powertrain, a annoncé 600 suppressions d'emplois supplémentaires", a déclaré à l'AFP Anders Vilhelmsson, un porte-parole du groupe.

Au sein de Volvo Trucks, les suppressions d'emploi concernent les sites d'Umeaa (nord, 670 licenciements) et de Göteborg (sud-ouest, 350 suppressions d'emploi). Les suppressions d'emploi chez Volvo Powertrain, qui fabrique des moteurs, concernent les usines de Skövde (400 personnes), dans le sud-ouest, et Köping (200 personnes), dans le centre du pays.

"Ce qui s'est passé depuis notre avertissement en octobre, c'est que l'environnement s'est encore dégradé. Nous n'avons aucun signe d'amélioration. C'est pourquoi nous n'avons pas d'autre alternative que de réduire à la fois la production et le personnel", a commenté Stefan Karlsson, porte-parole de Volvo Trucks, cité par l'agence TT.

En milieu d'après-midi à la Bourse de Stockholm, le titre Volvo abandonnait 4,05% à 37,90 couronnes, dans un marché en baisse de 1,74%.

Ces nouvelles suppressions de postes viennent s'ajouter aux

3.750
annoncées en plusieurs fois par le groupe depuis le 30 septembre, qui concernaient la Suède principalement, mais également la Belgique. Des mesures de chômage technique, avec des arrêts de production de plusieurs semaines en Europe, avaient également été annoncées début décembre.