Nouveau signe de ralentissement dans le fret aérien

E24 avec AFP

— 

Crise économique oblige, le fret aérien donne de nouveaux signes de faiblesse. Nouvel indice de ces sombres perspectives, le groupe Hong Kong Air Cargo Terminals (Hactl) a annoncé dimanche 11 décembre une baisse d'activité en volume de 29,7% sur an au mois de décembre.

Représentant à lui seul environ 70% du trafic de marchandises de l'aéroport de Hong Kong, Hactl n'a du coup transporté que 593.082 tonnes sur l'ensemble du quatrième trimestre 2008, soit un repli de 19,4% par rapport à la même période de 2007. Soit un tassement de 3,8% par rapport à l'ensemble de 2007, à 2,5 millions de tonnes. "Avec la combinaison empoisonnée d'une baisse de la demande de transport et d'un glissement modal du transport par voie aérienne vers le transport par voie maritime, l'ensemble de l'industrie du fret aérien traverse une véritable période glaciaire", a déclaré Lilian Chan, directeur général de Hactl.

Ces résultats interviennent alors l'une des plus grandes entreprises mondiales du secteur, la compagnie aérienne Lufthansa, a annoncé en décembre qu'elle allait réduire "d'environ 10%" sa capacité de fret à partir de 2009. Une mesure justifiée par un "contexte économique difficile et une baisse sensible de la demande", selon Carsten Spohr, directeur de Lufthansa Cargo.