Automobile: les Européens s'accordent sur des réductions de CO2

E24 avec AFP

— 

Les Européens ont trouvé un accord réduire les émissions de CO2 des voitures neuves, a indiqué à l'AFP un des négociateurs. L'accord prévoit l'étalement de l'effort demandé aux constructeurs pour réduire leurs émissions de CO2 à 130 grammes/km sur la période 2012-1015. A l'origine, la Commission proposait une telle réduction dès 2012, ce qui avait été très contesté par le secteur et par certains pays, Allemagne en tête. Les constructeurs demandaient en effet plus de temps pour adapter leurs technologies.

Cet accord prévoit que chaque constructeur se voit attribuer un objectif permettant à l'UE dans son ensemble d'arriver à la réduction moyenne de 130 grammes par kilomètre. Mais il diffère d'un groupe à l'autre. A titre d'exemple, le groupe italien Fiat doit réduire à 122 grammes, les constructeurs français Renault et Peugeot-Citroën à entre 126 et 127 grammes, le groupe Allemands VW à 132 grammes. Les constructeurs de modèles dits de "niche" comme Jaguar, Maserati, Ferrari, sont également mis à contribution mais de manière différenciée.

"Ce n'est pas la proposition initiale de la Commission mais il y a une compensation avec un objectif à long terme" de réduction des émissions (95 grammes/km en 2020) "et avec des sanctions très sévères", a ajouté cette source.

Pénalités

Selon le compromis, les pénalités infligées aux constructeurs qui n'atteindraient pas ces objectifs sont évolutives, en fonction de l'ampleur des écarts. Elles seront de 95 euros par véhicule pour les dépassements supérieurs à 3 grammes. Elles seront moindres pour les dépassements inférieurs: 5 euros par véhicule pour un dépassement de 1 gramme, 15 euros pour 2 grammes et 25 euros pour 3 grammes.

Ce compromis a été conclu lors de négociations entre les représentants des 27 pays de l'Union européenne, du Parlement européen et de la Commission, après plusieurs mois de tractations. Il fait partie des efforts de l'UE pour lutter contre le réchauffement climatique.