Une nouvelle baisse des taux de la BCE de plus en plus probable

— 

L'idée d'une nouvelle baisse des taux directeurs de la Banque centrale européenne (BCE) fait son chemin. La BCE réunit son conseil des gouverneurs jeudi 15 janvier pour décider de sa politique monétaire. Jusqu'ici, les gardiens de l'euro ont entretenu le flou sur leurs intentions.

Jean-Claude Trichet, président de la BCE, avoue que l'économie réelle s'est significativement détériorée. "Ce qui me frappe, c'est que les prévisions les plus récentes sont aussi les plus pessimistes. Et cela est vrai au niveau mondial, pas seulement au niveau de la zone euro", avoue-t-il lors d'une interview au magazine américain Institutional Investor diffusée jeudi sur internet.

"Dans les circonstances actuelles, il est plus que jamais important que les attentes d'inflation soient solidement ancrées", a-t-il dit au magazine. Cela est "essentiel pour garantir la stabilité des prix à moyen terme et contribuer à prévenir la menace possible de déflation", danger qui n'est pas d'actualité à l'heure actuelle, a-t-il ajouté.

Les propos de Jean-Claude Trichet relance ainsi les spéculations sur une nouvelle baisse des taux. Quand bien même le président de la BCE avait déclaré en décembre qu'il souhaitait une pause dans la baisse en janvier.