Discount: la voie est libre pour la fusion des allemands Plus et Netto

E24 avec AFP

— 

Les discounters alimentaires allemands Netto et Plus vont pouvoir fusionner pour former un nouveau géant du secteur, selon un communiqué, diffusé mardi, du gendarme allemand de la concurrence, l'Office anti-cartel, qui avait commencé par bloquer l'opération.

Les conditions posées par l'Office en juillet dernier à la réalisation de la fusion sont réalisées, précise celui-ci. Tengelmann, propriétaire de Plus, et Edeka, maison mère de Netto, n'avaient été autorisés à marier les deux chaînes discount qu'à condition de céder près de 400 magasins Plus.

Sur les talons de Lidl

Le numéro trois allemand de la distribution Rewe va reprendre la plupart des sites Plus concernés (313), et un certain nombre vont être fermés, précise l'Office dans son communiqué. Le nouvel ensemble regroupant Plus et Netto doit peser plus de 11 milliards d'euros de chiffre d'affaires, ce qui, sur le segment du discount, le placera encore à bonne distance du leader Aldi (27 milliards d'euros de chiffre d'affaires l'an passé) mais sur les talons du numéro deux Lidl (12 milliards d'euros). Les discounters ont une part de plus de 40% sur le marché allemand de l'alimentaire.