Lagarde: le chômage en France ne montera pas autant "qu'en Espagne ou en Grande-Bretagne"

E24 avec AFP

— 

Le chômage en France ne remontera "sans doute pas dans les mêmes proportions" qu'en Espagne ou en Grande-Bretagne, a affirmé mardi sur Europe 1 la ministre de l'Economie et de l'Emploi Christine Lagarde. Selon elle, en France, "nous avons d'abord une espèce de matelas d'amortissage qui correspond à la fonction publique". "Deuxièmement, nous avons des courbes de population qui font qu'un certain nombre des papy boomers vont sortir des effectifs car ils vont prendre leur retraite" et "ensuite on a un système de chômage et de soutien aux populations affectées par une perte d'emploi extrêmement efficace, bénéficiaire, beaucoup plus par exemple que le système britannique", a-t-elle ajouté. Interrogée pour savoir si la crise serait finie en janvier 2010, Christine Lagarde a répondu que "c'était impossible à dire".

En Espagne, le taux de chômage est au plus haut depuis 2004 (11,33% au troisième trimestre). Le gouvernement socialiste estime que le taux sera de 12,5% en 2009, mais le Fonds monétaire international (FMI) mise sur 14,7%. Au Royaume-Uni, le taux de chômage est à son niveau le plus élevé depuis 1997 (5,8% sur les trois mois achevés en septembre). En France, le taux de chômage qui s'élevait à 7,3% au troisième trimestre 2008 (+0,1%), reste inférieur de 0,6 point à ce qu'il était un an auparavant, mais le nombre d'inscrits à l'ANPE en octobre et novembre (derniers chiffres connus) a connu des augmentations records.