La chute de ventes de voitures se confirme

Guillaume Guichard avec AFP

— 

La chute des ventes de voitures neuves se confirme en France. Elles ont baissé de 14% en novembre par rapport à novembre 2007 en données brutes et de 5% à nombre de jours ouvrables comparable, a annoncé, lundi 1er décembre, le Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA). En septembre, les ventes progressaient encore de 8,4%. En octobre, elles amorçaient un recul de 7%. Sur les onze premiers mois, le marché a gagné 0,8% en données brute, et 1,6% à jours ouvrables comparables.

"Le marché français a été rattrapé par la crise financière", observe François Roudier, porte-parole du CCFA. "Les nouveaux modèles plaisent bien, mais il y a un problème de marché lié à la crise du crédit", estime-t-il. Néanmoins, "une baisse de 5% à jours ouvrables comparables, c'est moins pire qu'attendu", juge un analyste contacté par E24.

Marques françaises

Dans ce contexte, les marques françaises dans leur ensemble baissent moins (-9,7%) que les marques étrangères (-18,5%), et améliorent leur part de marché avec 53,3%.

Le groupe Renault s'en sort le mieux. Il a affiché sa satisfaction d'un "bon mois", avec une progression de 1,2% pour la marque au losange et de 13,9% pour la filiale roumaine Dacia. "On est en croissance de part de marché dans un marché qui a baissé", souligne Jacques Chauvet, directeur commercial France de Renault. La part de marché du groupe progresse en novembre de 2,3 point à 26,7%.

En revanche, PSA a accusé le coup (-17,1%). La marque Peugeot a baissé de 19,8% tandis que Citroën baissait de 14%. La part de marché a diminué à 29,3% (-1,1 point). Chez Peugeot, on pointe un effet de "comparaison défavorable" avec un mois de novembre 2007 élevé, tout en relevant le maintien des résultats de la 308 et du couple 206-207.

"Grande promo"

"Si les baisses ont été limitées, en particulier chez Renault, c'est que les offres commerciales ont dû soutenir le marché dans une perspective d'apurement des stocks", relève un analyste joint par E24, qui ajoute: "décembre devrait être le mois de la grande promo. Le niveau des stocks serait actuellement supérieur à celui, déjà élevé, de la fin du troisième trimestre."