La baisse des taux immobiliers est enclenchée

E24 avec AFP

— 

La baisse des taux, déjà annoncée par des courtiers et cette fois-ci confirmée par l'Observatoire Crédit Logement/CSA. "Après la stabilisation constatée en novembre, le mouvement de repli des taux des crédits semble enclenché", souligne-t-il. En décembre, les taux des prêts se sont établis en moyenne à 5,01% (5,04% pour l'accession dans le neuf et 4,96% pour l'accession dans l'ancien), précise l'Observatoire.

"Les banques répercutent la baisse des taux de la Banque centrale européenne" qui a diminué à trois reprises depuis début octobre son principal taux directeur, aujourd'hui à 2,50%, explique Michel Mouillart, professeur d'économie à l'Université Paris X-Nanterre. "Les établissements sont aussi obligés de réduire leur taux afin de relancer la demande en crédit dans ce contexte économique difficile", a-t-il ajouté. Ce dernier anticipe de nouvelles baisses d'ici le printemps. "On devrait être à 4,5% voire beaucoup plus bas dans les prochains mois", a-t-il souligné, estimant toutefois que "si ces baisses peuvent limiter les effets de la crise, elles ne vont pas y mettre un terme pour le moment du moins".

La durée des prêts a également chuté, s'établissant en décembre à un peu moins de 216 mois contre 220 mois en novembre 2008. Le coût relatif moyen des opérations réalisées a connu une "nouvelle baisse", s'établissant à 3,61 années de revenus, son niveau du printemps 2005, contre 3,67 en novembre. Il bénéficie du recul du coût moyen des opérations réalisées: -1,4% en 2008 contre +3,6% en 2007 et +7,9% en 2006, souligne l'Observatoire. Enfin, l'indicateur de solvabilité de la demande est resté stable en novembre 2008. Les emprunteurs ont eu un moindre recours à l'endettement (en baisse de 1,9% sur un an), compensé par une hausse de l'apport personnel (un apport moyen en hausse de 0,8% sur un an), selon Crédit Logement.