Pour garder son enfant, qu'est ce qui est le moins cher ?

Delphine Halgand

— 

Le dernier rapport de l'observatoire national de la petite enfance pour 2006 publié par la Caisse nationale des Allocations familiales (Cnaf) fait la liste des solutions.

Si les revenus du ménage sont inférieurs à deux Smic (2068 euros), le recours à un établissement d'accueil collectif (crèche, halte-garderie, jardin d'enfants) est le meilleur plan. Logique puisque la participation des familles est proportionnelle à leur revenu. Depuis 2004 et la mise en place d'un nouveau système de paiement dit PSU (Prestation de service unique), la participation des familles est calculée selon le nombre d'enfants, les revenus et le nombre d'heures passées par l'enfant à la crèche. Avant, les familles payaient des forfaits moins modulables.

Au-delà de 3 Smic, vive l'assistante maternelle !

Pour les familles au revenu supérieur ou égal à trois Smic (3102 euros), l'assistante maternelle agréée reste le choix le moins coûteux. En effet, la prestation d'accueil du jeune enfant (Paje) accordée aux familles pour compenser le coût d'une assistante maternelle a été augmentée en 2004 et le crédit d’impôt a été porté à 50 % du reste à charge depuis la loi de finance 2007, au lieu de 25 %.

La garde à domicile, un luxe

Quant aux familles au dessus de 4 Smic (4136 euros), elles ont le choix. La différence est minime entre garde partagée, garde dans un établissement collectif ou assistante maternelle.La garde à domicile est pour sa part beaucoup plus coûteuse pour les familles, quels que soient leurs revenus.

Pour vous-y retrouver dans les modes de garde, consultez notre petit lexique.