L'Etat va financer une ligne à haute tension enterrée

E24 avec AFP

— 

Mettre fin aux pannes d'électricité géantes, c'est l'objectif de l'Etat. Il va financer donc la construction d'une ligne à haute tension enterrée de 225.000 volts afin de sécuriser l'alimentation électrique du Sud-Est de la France, a annoncé lundi le ministre de l'Ecologie Jean-Louis Borloo, à la suite de la coupure générale survenue début novembre dans cette région. Cette ligne devrait être mise en service au plus tard en 2015 et coûter 350 millions d'euros, a indiqué le président du groupe public Réseau de transport électrique (RTE), Dominique Maillard, lors d'une conférence de presse. RTE, filiale d'EDF, prendra en charge le coût de cette ligne, a-t-il ajouté.

Gorges du Verdon

Cette ligne "de sécurisation" reliera Boutre et Trans (Var) sur environ 70 kilomètres et sera complétée par deux autres lignes entre Fréjus et Biançon et Biançon et Bocca. Elle devrait emprunter le tracé des routes départementales.

M. Borloo a confirmé l'abandon définitif de tout projet de ligne à haute tension transitant par les Gorges du Verdon. Le Conseil d'Etat avait annulé en juillet 2006 la déclaration d'utilité publique d'un projet de ligne à haute tension aérienne de 400.000 volts passant par ce site protégé.

Réduction de la consommation

Le nouveau projet de ligne enterrée s'accompagne de l'engagement des départements du Var et des Alpes-Maritimes ainsi que de la Principauté de Monaco de réduire leur consommation de 15% en 5 ans, a indiqué M. Borloo. Les deux départements ont aussi décidé d'augmenter leur production d'énergie locale et renouvelable d'électricité de 10% actuellement à 15% de leurs besoins dans 5 ans et 25% dans 10 ans, a-t-il ajouté.

Christian Estrosi, député-maire de Nice et président du conseil général des Alpes-Maritimes, a dit sa "satisfaction" après l'annonce de ses mesures par M. Borloo. "Nous savons qu'avec une ligne de 225.000 volts enterrée, on est sécurisé", a-t-il déclaré. Avec ces mesures, "nous garantirons pour plusieurs décennies, au niveau des Alpes Maritimes en tout cas, notre sécurité, mais aussi la compétitivité de notre territoire", a ajouté M. Estrosi.

Deux fois plus cher

La nouvelle ligne souterraine devrait coûter deux fois plus cher que le projet initial de ligne aérienne dans les Gorges du Verdon et ce pour une puissance moins élevée. "On s'en serait bien passé, mais on est obligé de payer plus cher. C'est le Conseil d'Etat qui en a décidé ainsi", a affirmé M. Estrosi.

M. Borloo avait convoqué lundi les principaux responsables politiques du Sud-Est de la France pour examiner les manières de sécuriser l'alimentation électrique de la région. Le Sud-Est de la France connaît des problèmes d'approvisionnement électriques récurrents du fait de son relatif isolement territorial. Deux lignes jumelles de 400.000 volts chacune desservent les Alpes-Maritimes, le Var et Monaco. Elles ont été frappées par la foudre à plusieurs reprises lundi 3 novembre dans le département du Var, faisant disjoncter le réseau. Un million et demi de foyers avaient été privés d'électricité.

La nouvelle ligne de 225.000 volts devrait assurer une alimentation alternative quelques dizaines de kilomètres plus au nord en prolongeant la ligne Tavel-Boutre vers Cannes et Nice. Le ministère de l'Ecologie a aussi évoqué dans un communiqué l'optimisation de la liaison électrique avec l'Italie.