Merck va demander l'autorisation pour trois nouveaux médicaments

E24 avec AFP

— 

Le laboratoire pharmaceutique allemand Merck a annoncé mardi qu'il allait demander l'an prochain l'agrément des autorités sanitaires pour trois nouveaux médicaments: l'un contre la migraine, l'autre contre les défaillances cardiaques et le troisième contre les anomalies des lipides sanguins.

Ces trois molécules --respectivement le telcagepant, la rolofylline et l'ezetimibe combiné à l'atorvastatin-- sont actuellement en phase ultime (phase III) d'essais cliniques, a précisé Peter Kim, le patron de la recherche de Merck, cité dans un communiqué. Le dernier de ces trois traitements est développé conjointement avec le concurrent américain Schering-Plough.

47 médicaments

Merck va en outre demander de nouvelles indications pour le vaccin Gardasil, actuellement prescrit aux jeunes filles contre le cancer du col de l'utérus et qui pourrait également être recommandé aux femmes jusqu'à l'âge de 45 ans, et aux hommes (contre les lésions génitales externes). Un médicament contre le virus du sida HIV-1, Isentress, pourrait également voir tripler ses indications s'il était recommandé aux patients n'ayant jamais reçu d'autres traitements. Au total, M. Kim a précisé que Merck disposait de 47 médicaments à divers stades de développement, dont neuf en phase trois.

Autorisations

Des demandes d'autorisation de mise sur le marché sont déjà attendues en 2010 (deforolimus, contre le cancer) et en 2012 (odanacatib, contre l'ostéoporose, MK-0524A, contre le cholestérol et V503, un nouveau vaccin contre les papillomavirus, à l'origine du cancer de l'utérus).

Un nouveau vaccin contre le staphylocoque doré est églement à l'étude, alors que se multiplient les cas de résistance aux antibiotiques contre ce pathogène responsable d'infections cutanées, et pourrait faire l'objet d'une demande d'autorisation de l'agence du médicament (FDA) en 2011.

Marchés émergents

Le cours de l'action Merck refluait de 0,70% à 26,81 dollars après ces annonces, dans un marché en nette baisse. Merck fait ce point sur son "pipeline" de nouveaux médicaments une semaine après la publication de prévisions de résultats inférieures aux attentes pour 2009, avec un bénéfice par action hors exceptionnels qui s'annonce au mieux stable par rapport à celui de 2008.

Merck, en plein effort de restructuration pour faire face à la concurrence des fabricants de médicaments génériques, a également annoncé la mise sur pied d'une nouvelle division, "Merck BioVentures", pour mieux se placer sur le terrain des biotechnologies. Le laboratoire a enfin indiqué qu'il misait beaucoup sur le développement de son chiffre d'affaires dans les marchés émergents, où il escompte deux milliards de dollars de recettes d'ici à 2010. Merck ambitionne notamment à terme de devenir leader en Chine et en Inde.