Hillary Clinton sera la secrétaire d'Etat de Barack Obama

E24 avec AFP

— 

Ce n'est pas une surprise. Comme on s'y attendait depuis quelques semaines, le président élu américain Barack Obama a désigné son ex-rivale démocrate Hillary Clinton à la tête de la diplomatie de de sa future administration. Peu après l'annonce de sa nomination, la sénatrice de l'Etat de New York a déclaré vouloir rétablir le rang des Etats-Unis comme "force positive de changement" dans le monde.

Continuité

"La nomination d'Hillary est un signe aux amis et ennemis du sérieux de mon engagement à renouveler la diplomatie américaine et restaurer nos alliances", a déclaré Barack Obama lors d'une conférence de presse à Chicago (Illinois, nord). "Elle possède une intelligence extraordinaire et une fermeté, et une remarquable éthique de travail. Je suis fier qu'elle soit notre prochaine secrétaire d'Etat", a-t-il ajouté.

Après avoir été désignée secrétaire d'Etat, Hillary Clinton a tout de suite affirmé souhaiter rétablir le rang des Etats-Unis comme "force positive de changement" dans le monde. Son mari, l'ancien président américain Bill Clinton, a accepté de révéler les noms des donateurs de son organisation caritative et s'est engagé à la transparence sur ses futurs engagements et revenus pour lui permettre de devenir chef de la diplomatie américaine. Les activités internationales de Bill Clinton faisaient craindre un conflit d'intérêt, selon des membres de l'équipe de transition de Barack Obama ayant requis l'anonymat.

Pentagone

Le président élu a également reconduit à la tête du Pentagone l'actuel titulaire du poste Robert Gates alors que les troupes américaines sont engagées sur deux fronts, en Irak et Afghanistan. L'ancien directeur de la CIA, réputé pragmatique, est apprécié des deux camps politiques américains. C'est la première fois qu'un secrétaire à la Défense est gardé dans une administration d'un autre bord que la sienne. Barack Obama confiera à son futur secrétaire à la Défense Robert Gates la mission de "finir la guerre en Irak de façon responsable" en transférant progressivement le contrôle aux Irakiens, a-t-il dit lundi. Par ailleurs, le futur occupant de la Maison Blanche a également annoncé la désignation de le gouverneur de l'Arizona (sud-ouest) Janet Napolitano à la tête du département de la Sécurité intérieure.

Le général James Jones, un ancien commandant de l'Otan, sera nommé au poste de conseiller à la sécurité nationale. Susan Rice, une proche conseillère de Barack Obama en matière de politique étrangère, va être nommée ambassadrice à l'ONU. Le poste de ministre de la Justice revient à Eric Holder, le premier noir a occuper ce poste.

Défis

Des défis d'un ampleur inédite attendent la nouvelle administration Obama, le 20 janvier: retrait des troupes américaines d'Irak, révision de la stratégie en Afghanistan, menace nucléaire iranienne, sans compter les tensions entre Pakistan et Inde, ravivées par les récents attentats meurtriers à Bombay. Barack Obama a affirmé lundi qu'il avait été tenu au courant de la situation en Inde pendant le week-end et que le FBI avait été envoyé dans la région. "Moi-même et mon équipe derrière moi sommes absolument déterminés à éliminer la menace du terrorisme", a-t-il affirmé lundi en ajoutant que la diplomatie, et la politique devaient être utilisées en plus de la force militaire pour faire face à ce défi. Cette série d'épreuves intervient à l'heure d'une grave crise économique aux Etats-Unis et dans le monde.

La sphère politique américaine avait déjà réagi aux choix de ces personnalités qui reflétent la volonté du prochain président de dépasser les clivages partisans, avec le maintien de Robert Gates, et les rivalités au sein du camp démocrate, avec la désignation de Hillary Clinton, et de privilégier l'expérience. En déplacement en Grande-Bretagne, Condoleezza Rice a estimé lundi, avant même l'officialisation de la nomination d'Hillary Clinton, que celle-ci "apportera(it) énormément d'énergie, d'intelligence et de savoir-faire" à ce poste. Selon elle, sa désignation constituera une "source d'inspiration pour beaucoup de gens, pas seulement pour les femmes".