L'Inde tente avec un 2e plan de relancer son économie

E24 avec AFP

— 

Acte II. Le gouvernement indien a dévoilé, vendredi 2 janvier, son deuxième plan en moins d'un mois pour tenter de relancer son économie frappée par les effets de la crise financière mondiale. Après avoir débloqué début décembre

quatre milliards de dollars
supplémentaires de dépenses publiques, la 10e puissance mondiale espère faire mentir les prévisions officielles de croissance de 7% pour l'année budgétaire 2008-2009 et de 5,5%, selon des économistes, l'année suivante.

Cette fois, pour attirer des capitaux internationaux, le gouvernement va alléger les règles en matière d'emprunts étrangers par les sociétés immobilières et les entreprises souhaitant investir dans les projets d'infrastructures (aéroports, autoroutes ou énergie) a annoncé un responsable de la commission nationale du Plan, Montek Singh Aluwalia.

Les administrations publiques indiennes pourront aussi emprunter jusqu'à 300 milliards de roupies (6,2 milliards de dollars) pour engager davantage de dépenses et financer des projets d'infrastructures, le véritable talon d'Achille du jeune poids-lourd asiatique. Le plafond des investissements étrangers dans les obligations d'entreprises sera également porté de six à 15 milliards de dollars, a dit Montek Singh Aluwalia. "D'après nos dernières estimations, nous devrions voir la croissance ralentir pour l'année qui vient et un taux moyen de 7% serait plutôt une bonne performance", a-t-il prévenu.